Une année sur les routes d’Australie

Working holiday visa

17 avril 2018 – 17 avril 2019

Riche d’aventures et de rencontres, mon voyage d’un an en Australie est ma première expérience de long voyage en solo. Promesse de liberté, de découvertes et de nouvelles expériences, je l’ai entamé à la suite d’une pause dans ma carrière, en vue d’une remise en question de mes choix de vie et d’une meilleure connaissance de moi-même.

Road trip sur la côte sud-ouest

Débarquée à Perth le 20 avril 2018, seule grande ville de la côte Ouest, j’ai voyagé sur les routes avec plusieurs compagnons de voyage, de différentes nationalités. J’ai commencé par une boucle sur la côte Sud jusqu’à Esperance pour revenir à Perth (photos ci-dessus), avec une autrichienne et un chinois et notre petite voiture jaune. Revenue à Perth, plus particulièrement dans le village de Fremantle, j’ai acheté un 4X4 et je suis partie avec trois autres voyageurs sur la côte Ouest vers le Nord, en direction de Darwin, en passant notamment par Lancelin, Pinnacles desert, Jurien Bay, Kalbarri national park, Hamelin pool, Monkey Mia bay, Coral Bay, Cape Range, Karijini national park, Broome, le lake Argyle, Katherine sources, puis Darwin. Notre équipe: un allemand, un anglais, un autre français et moi-même.

Fremantle – Old Fire Station hostel

Après un séjour à Darwin de quelques semaines, nous avons repris la route vers le sud, en direction du désert central. Nous avons visité en route les parcs nationaux de Litchfield et Kakadu. Nous avons été très impressionnés par le Kakadu national park, immense, paysages très variés (marécages, montagnes rocailleuses, falaises, cascades, rivières, etc), faune et flore ultra variées, culture aborigène très forte et bien mise en valeur par les peuples aborigènes et les rangers. L’un des parcs les plus sauvages d’Australie, à ne pas manquer.

Après de longues heures de route, nous avons enfin atteint la ville d’Alice Springs, ville principale de l’Australie centrale. Nous avons ensuite exploré une petite partie de l’immense désert central en visitant le parc national de Kata Tjuta, avec son fameux monolithe sacré Uluru et les monts Olga. Nous avons ensuite rejoint le Kings Canyon (l’une des plus belles randonnées du désert) et le parc national MacDonnell ouest, avant de revenir à Alice Springs.

Quelques jours de repos, avant de reprendre la route pendant de longues journées et d’atteindre la côte Nord-Est, à Townsville puis Cairns. La partie nord du Queensland est magnifique, notamment son impressionnante forêt primaire appelée la Daintree Forest bordant des plages sauvages de sable blanc. Observer des crocodiles sauvages sur les berges de rivières restera l’un des plus beaux souvenirs.

Je suis ensuite descendue le long de la côte jusqu’a Brisbane avec mon frère, avec pour principaux arrêts: Townsville et Magnetic island, Mission Beach; Airlie Beach (avec l’expérience du saut en parachute!) et le parc national des îles Whitesunday, qui possède une des plus belles plages du monde (et c’est bien vrai!), la Whitehaven beach; Agnes Water et la petite ville de Seventeen Seventy (oui la ville s’appelle réellement 1770); Bundaberg; Fraser Island (la plus grande île de sable au monde); Noosa puis Brisbane.

Après un séjour à Brisbane, un compagnon de road trip m’a rejointe et nous sommes partis sur l’île nord de Stradbroke, au large de Brisbane, puis descendue de long de la Gold Coast, avec sa fameuse ville Surfers Paradise, jusqu’à la petite ville de Byron Bay. Quelques autres arrêts ensuite le long de la côte, South West rocks, Crescent heads, Port Macquarie, Shoal Bay, New Castle, Palm beach et enfin Sydney.

Nous sommes ensuite arrivés à Sydney, dans le but de découvrir la ville, s’y poser un peu, profiter et travailler. Sydney n’a pas la meilleure des réputations auprès des backpackeurs de passage c’est vrai, il faut y vivre quelques temps pour l’aimer et l’explorer. J’ai personnellement adoré cette immense ville ouverte sur l’océan, son port, ses ferrys, ses mille et une plages, ses balades et randonnées, ses surfeurs, ses quartiers, ses ponts…

Après 4 mois de vie et travail en restauration à Sydney, j’ai repris la route, direction Melbourne, en passant également par la côte, avec une jeune française. Une dizaine de jours de route en camping, ponctuée de visites de plusieurs parcs nationaux, des îles (Raymond Island et ses koalas), le parc de Wilsons Promontory, la péninsule de Mornington jusqu’à l’arrivée à Melbourne.

Melbourne, capitale de l’état du Victoria, située sur la côte sud-est de l’Australie, est l’éternelle rivale de Sydney. C’est une grande ville très dynamique, construite autour de son CDB et la rivière Yarra, cosmopolite, culturelle, ville portuaire. Elle se différencie néanmoins par sa vie nocturne bien plus développée et plus variée, son excentricité, son street-art, ses festivals LGBT, l’organisation de la ville de part et d’autre des quais de la rivière et étendue autour de la grande baie de Port Philipp, ses événements sportifs (Formule 1, Melbourne Cup, Open d’Australie, etc). Il y a de belles balades mais pour les belles rando et les belles plages, il faut prendre la voiture et se rapprocher de l’océan, la plage de St Kilda étant réputée pour ses petits pingouins et le kite surf, mais beaucoup moins pour sa beauté et la baignade. On m’a très souvent demandé de Sydney ou de Melbourne laquelle je préférais, je n’ai toujours pas la réponse..! Les deux sont magiques et méritent que l’on y passe du temps.

Quelques semaines plus tard, fin janvier, mon amie d’enfance Mel atterrit à Melbourne et le voyage se poursuit sur les routes de Tasmanie, avec voiture et tente sur le toit. Nous faisons équipe avec un autre français, Sébastien, et un bout de chemin avec Jacob, un ami allemand. Une boucle d’environ trois semaines, aller et retour d’Hobart: le parc de Mount Field, Queenstown et Strahan à l’ouest, le parc national de Cradle Moutain et son lac St Clair, la côte Nord, Launceston, la côte Est (Binalong bay, chain of lagoons, le parc de Freycinet, Maria Island, Cape Pillar et Cape Raoul), et enfin Bruny island au sud.

De retour à Melbourne pour quelques jours, nous rencontrons notre futur compagnon de road trip, Florian, sa voiture et sa roof tent. Direction la fameuse Great Ocean Road sur la côte Sud-Ouest, ponctuée de ses magnifiques plages, falaises de calcaire, forêts et cascades, puis le parc national des Grampians, la péninsule de Yorke et le magnifique parc national d’Innes, dans le South Australia. Nous visitons ensuite la ville d’Adélaïde quelques jours, notamment son festival Fringe, avec notre super hôte, Julien.

The Razorback

Après un vol retour à Sydney, un brin nostalgique, quelques jours de balades, fêtes et d’au-revoirs, je suis repartie en car à Melbourne pour mon vol de fin de retour, en passant cette fois par Canberra, la capitale de l’Australie.

Loriquets arc-en-ciel

Je passe mes tous derniers jours en Australie à Melbourne, derniers moments pendant lesquels j’ai la chance d’aller voir notamment le lac rose du Westgate park. Je m’envole ensuite vers deux escales, d’abord quelques jours à Singapour puis une journée à Bangkok, et j’atterris à Paris le 18 avril 2019.

La vidéo ci-dessous résume en quelques photos et vidéos ce voyage extraordinaire:

[Déso je n’ai pas réussi à faire plus court…]

Je vous partage également une petite vidéo (très courte cette fois!) de mon saut en parachute à Airlie Beach:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :